Historique de l’Edifice  

Nichée entre les nouvelles constructions modernes de plusieurs étages, la pension « Dar Omar Khayam », s’impose fière et majestueuse au centre de la ville de Tanger, témoin de son riche passé historique et de son rayonnement international et culturel.

 

Depuis sa construction à la fin 19èmesiècle, cet édifice a connu au fil du temps, diverses mutations. Ce fût un hôpital de convalescence pour les officiers durant la première guerre mondiale pour devenir ensuite une école de jésuites et un couvent au cours de la colonisation espagnole.

 Aujourd’hui, la pension « Dar Omar Khayam » dévoile tout son charme, offrant aux yeux de nombreux amoureux de la ville de Tanger et aux touristes de passage sur la rue Antaki, une véritable surprise architecturale très appréciée.

Stratégiquement située en plein centre de la ville et à 50 mètres de la plage, entre la corniche et le Boulevard Pasteur, cet établissement à forte valeur ajoutée est classé au patrimoine architectural national.

Son nom « Omar -al-Khayam », en référence au poète et mathématicien perse du XII ème siècle, est en mémoire à des générations d’artistes venus de tous horizons attirés par la lumière et la beauté du site de Tanger, muse et source d’inspiration.

Omar Khayam est auteur de l'une des œuvres poétiques les plus célèbres au monde, les Robaïyat (Quatrins).